Audio

En Grande-Bretagne, le marché du livre audio numérique semble être un bon moyen d’encourager le goût de la lecture chez les plus petits et chez les adolescents qui se sont détournés de la lecture. Harper Collins, le premier éditeur sur le territoire à avoir systématiquement couplé la parution d’un livre dans sa version audio et papier, représente une maison d’édition complètement investie dans ce nouveau segment. 

  D’abord, des compilations d’extraits audio de livres jeunesse sont disponibles sur son site Internet et certains durent jusqu’à 20 minutes. Ensuite, la section qui présente son catalogue de livres audio numériques, propose gratuitement à l’écoute le premier chapitre de chaque œuvre via la plateforme Sound Cloud. Le lecteur qui désire écouter l’œuvre intégralement, doit l’acheter à partir de la plateforme Audible d’Amazon. Si ce dernier est abonné à la plateforme, sa lecture sera gratuite mais s’il ne l’est pas, il devra acquérir le titre à l’unité.
Le développement audio de la maison d’édition est également passé par mise en place d’une émission hebdomadaire d’une heure sur la station de radio TalkRadio depuis juin 2017. Tous les dimanches à 15h, une heure de livres audio extraits du catalogue de l’éditeur est diffusé à l’antenne. Enfin, mentionnons qu’Harper Collins dispose d’une sélection de livres audio sur la plateforme de lecture en streaming, Hopster. La maison d’édition en s’intéressant au développement d’expériences de lecture innovantes ciblant toute la famille, diffuse son catalogue à grande échelle en multipliant les plateformes. Et elle ne s’arrête pas là car en plus du fait que ses livres soient disponibles au format audio sur les assistants vocaux d’Amazon, Harper Collins Children’s a récemment développé une application pour Home, l’assistant vocal de Google.
Les assistants vocaux créés par les géants numériques sont effectivement des plateformes où les éditeurs pourraient diffuser leurs œuvres à la manière d’Harper Collins avec StoryCastle. Lancée le 7 Juin 2018, cette application est composée de deux sections divisées par tranche d’âge et tous les jours, deux nouvelles histoires sont gratuitement proposées dans chacune d’entre elles. À la fin de l’écoute, les détails de l’histoire sont donnés afin que le parents puisse acquérir ces œuvres sur le Google Play AudioBook store.

  Cependant, Harper Collins représente une exception. Sans aller jusqu’à dire qu’elle est la seule maisons d’édition engagée dans le livre audio numérique, on ne peut nier que les autres maisons d’édition sont moins intéressées par ce segment car il fonctionne à l’aide des plateformes numériques.
Guillaume Fabre n’estime pas que les géants du web ont une grande importance dans le segment du livre audio jeunesse et après ce que nous venons de voir, on comprend que c’est parce que les éditeurs préfèrent privilégier le livre CD, qu’ils développent de manière traditionnelle, sans recours nécessaire aux grands distributeurs. En revanche, les plateformes numériques, elles, sont intéressées par ce segment et plus encore depuis qu’elles ont développé leurs assistants vocaux.

 Amazon a notamment une place de choix dans ce segment. En Grande-Bretagne, la chaîne de télévision Cbeebies, appartenant au groupe audiovisuel public BBC a lancé en septembre 2018, son application pour enfants à utiliser sur l’assistant Echo d’Amazon. L’appareil étant arrivé en France en juin 2018, doit-on s’attendre à une évolution similaire et à ce que France Télévisions lance l’an prochain son application pour enfants à utiliser sur les appareils d’Amazon? Quoi qu’il en soit, l’entreprise a trouvé un nouveau moyen d’étendre son monopole en s’installant encore plus dans le quotidien de ses adhérents. Ces nouveaux objets concurrencent le marché audio des éditeurs, car là, il n’y a plus d’écran seulement de l’interactivité. 

Aux Etats-Unis, une version jeunesse de l’Écho est sortie en mai 2018. L’objet interactif nommé Alexa répond aux questions des enfants, leur fait des blagues, leur propose des activités lorsqu’ils lui disent « Alexa, je m’ennuie » et si le parent dispose d’un abonnement Audible, il peut le partager avec son enfant pour lui permettre d’écouter des livres audio. Pour le géant, c’est l’occasion de récolter toujours plus de donner et de cibler les attentes directes des enfants, puisque cette fois-ci, ces derniers sont en contact direct avec la plateforme. C’est également une concurrence féroce pour les éditeurs jeunesse car ils ne peuvent égaler la dimension interactive des assistants vocaux. Deux choix s’offrent aux éditeurs intéressés par ce segment : Entrer dans le marché audio en produisant et encourageant le livre CD ou alors, entrer dans le marché des livres audio numériques et accepter de les proposer sur les plateformes des géants. Les éditeurs jeunesse n’ont que peu de moyen de riposter, pourtant, la plupart d’entre eux reste décidé à protéger l’écosystème traditionnel et à ne pas se soumettre à la domination des géants numériques.

 

 

CONCLUSION 

 

Le paysage de l’industrie du livre jeunesse a radicalement changé ces dernières années. Le passage à l’ère numérique s’est fait ressentir. Les acteurs de la chaîne, aussi bien en Grande Bretagne qu’en France, ont tous été contraints de repenser leurs métiers et leurs modes de fonctionnement. Les géants du Web et les éditeurs numériques ont fait leur entrée dans cet écosystème traditionnel bien organisé et très fermé. Chaque acteur de la chaîne a été mis face à de nouveaux enjeux et de nouvelles problématiques. Les bibliothèques ont décidé d’accompagner le public dans les usages et de développer des catalogues numériques qui pour toucher un plus large public nécessitent encore quelques ajustements. Les bibliothèques françaises se modernisent par les transformations qu’elles réalisent dans leurs structures. Elles tendent à se dissocier du livre papier et s’engagent dans l’accompagnement du jeune public dans la découverte des nouveaux supports. Les bibliothèques françaises montrent ainsi que bien qu’elles évoluent dans l’écosystème du livre, elles appartiennent avant tout à l’écosystème culturel. Elles sont garantes du savoir et les bouleversements numériques ne peuvent les écarter car elles se montrent indispensables. En revanche, les bibliothèques du gouvernement britanniques ne peuvent pas suivre la modernisation. Cela nous conduit à penser que si un tel écart se prolonge dans le temps, le fossé numérique s’élargira dans ce pays entre les individus qui ont grandi au contact des supports numériques et ceux dont ce n’est pas le cas. 

  Quant aux librairies, nous avons vu qu’il s’agissait des acteurs les plus touchés par les mutations numériques car elles doivent faire face à la concurrence d’Amazon qui domine la vente en ligne. Les librairies françaises restent moins impactées que les britanniques puisque des lois visent à protéger le livre et son caractère particulier sur ce territoire depuis 1981. Plus en France qu’en Grande Bretagne, on comprend qu’il est nécessaire de former des unions, des groupes afin de pouvoir tenir la compétition face aux géants numériques. Outre-Manche, l’adaptation de ces structures à l’écosystème numérique dépend de leur survie. Rejoindre les réseaux sociaux, créer un site Internet et envoyer des lettres d’information à ses abonnés sont désormais des étapes nécessaires pour les librairies qui souhaitent promouvoir leur espace.  

Dans l’édition jeunesse, la transformation numérique a développé de nouveaux enjeux et de nouvelles problématiques aussi bien pour les éditeurs numériques que traditionnels. Ces dernières années, les éditeurs numériques ont dû s’ajuster et prendre des décisions face à la stagnation du marché des œuvres dématérialisées. Parmi ceux qui ont décidé de rester dans le monde du livre, plusieurs ont décidé de passer au support papier ou au développement d’œuvres en réalité augmenté. L’importance, c’est que le support papier soit présent car c’est ce que les parents attendent pour la jeunesse. 

Le marché du livre se réorganise et l’enjeu principal pour les éditeurs traditionnels consiste à se moderniser pour correspondre aux nouvelles attentes du public. Ces derniers ont réussi à défendre leur place et à replacer leur support de référence au centre de la création éditoriale mais ils reconnaissent la nécessité du numérique pour conserver leur importance dans l’écosystème du livre.
En effet, le numérique a permis à chacun des acteurs de la chaîne du livre d’avoir un accès direct au public au moyen d’Internet et des réseaux sociaux. Chacun peut faire découvrir son univers, élargir sa communauté et pour les éditeurs c’est l’endroit parfait pour trouver de nouveaux auteurs qui séduiront la jeunesse. À la fois opportunité et frein, l’écosystème numérique a bouleversé les comportements du public qui privilégie désormais la consommation par abonnement. Pour mener une activité rentable les éditeurs doivent trouver des modèles économiques qui correspondent aux attentes des clients sans que cela ne leur soit défavorable. Ajoutons que dans les pays où le livre n’est pas encadré par des lois visant à le protéger, les grands groupes ne confèrent pas plus au livre qu’une valeur marchande. L’écosystème du livre jeunesse en Grande-Bretagne s’en trouve réellement fragilisé et la résultante en est une implication plus importante des géants numériques dans le marché jeunesse britannique.   

Aujourd’hui, les acteurs de la chaîne du livre française et britannique se concentrent sur les segments qu’ils maîtrisent et se tiennent éloignés des marchés dans lesquels s’impliquent les géants numériques afin de protéger leurs écosystèmes. Néanmoins, pour freiner l’impact des grands groupes dans le marché des œuvres jeunesse, il est impératif que les professionnels multiplient leur présence sur les plateformes sociales afin de développer leur lien avec le public. Enfin, si la Grande Bretagne ne souhaite pas voir la disparition de ses éditeurs et libraires indépendantes, il est grand temps qu’elle mette en place un nouveau système de protection du livre.  

 

Podcast

img

Boucle d'Or et les Trois Ours

Eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt

Read more

Le Petit Chaperon Rouge

Eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt

Read more

Hansel & Gretel (EN)

Eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt

Read more

Les bienfaits de l'audio pour les enfants

img
null

Highest Priority for Safety

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit vivamus elementum semper

null

Parents Role

Nam eget dui etiam rhoncus maecenas tempus, tellus eget dolor sit ame ellus eget

null

Supporting Siblings

Nam quam nunc, blandit vel, luctus pulvinar, hendrerit id, lorem orem ipsum dolor

null

Differently Abled Children

Maecenas nec odio et ante tincidunt tempus donec vitae sapienut lorem ipsum

null

Feedback from Parents

Morbi nec imperdiet urna maecenas tellus nisi, feugiat vel facilisis et, hendrerit diam

null

Homework

Quisque vehicula metus eu metus maximus elementum fusce vehicula fringilla diam

null

Classwork

Integer maximus in ex sed accumsan nullam vulputate nulla non massa luctus velit

null

Nutritious Snacks at School

Sed venenatis varius ex, sit amet placerat ex tincidunt id phasellus ut libero ut tortor

Musique pour enfants

img

Proin vestibulum mi sit amet diam lacinia sodales. Quisque rutrum ipsum tortor, id interdum odio pellentesque sit amet. Ut aliquet facilisis nulla, sit amet volutpat lorem mollis sit amet. Nullam a dui neque. Phasellus nec ultricies nibh.

Read more

Des comptines

img
Excepteur sint occaecat cupidatat
Duis aute irure dolor reprehender
Enim ad minim veniam quis
Quisque euismod nisl ac purus
Morbi porttitor leo eu massa faucibus
Nulla sollicitudin tellus in justo

“New Editions of Consciousness”

img